©Roland Bourguet @ADEME

Quelques explications techniques sur le solaire thermique

Le principe de l’énergie solaire thermique consiste à produire de la chaleur au moyen de capteurs solaires. L’énergie solaire thermique diffère du solaire photovoltaïque, puisqu’il s’agit de produire du chauffage et non de l’électricité.

Les panneaux solaires thermiques contiennent des capteurs thermiques qui transforment l’énergie du soleil en chaleur. Cette eau chaude sera ensuite utilisée de trois façons possibles :

  • en tant qu’eau chaude sanitaire ;
  • dans un système de chauffage central à eau chaude ;
  • dans un système combiné associant eau chaude sanitaire et chauffage central.

Avantages du panneau solaire thermique

L’installation solaire thermique vous permet de chauffer votre eau sanitaire ou de chauffer votre logement. L’énergie solaire thermique a en outre de nombreux avantages :

  • très peu d’impact sur l’environnement ;
  • risque de panne limité car pas de pièces mécaniques ;
  • durée de vie très longue avec peu d’altérations du rendement ;
  • source d’énergie gratuite ;

Pour éviter les désagréments, il est conseillé d’installer un système d’appoint pour les périodes moins ensoleillées.

Panneaux solaires thermiques : faciles à intégrer au logement

Les panneaux solaires thermiques, placés par exemple sur le toit de votre habitation, sont ensuite reliés à un système situé à l’intérieur du logement.

  • Le circuit hydraulique est fermé : le liquide caloporteur, chauffé par les capteurs solaires, cède sa chaleur à l’eau du circuit de distribution. Une fois refroidi, il retourne vers les panneaux pour être à nouveau chauffé.
  • Le circuit de chauffage central est également fermé : l’eau chauffée par le liquide caloporteur est transportée vers les radiateurs ou le plancher chauffant. Une fois refroidie, elle retourne vers le circuit hydraulique.

Par ailleurs, les dernières évolutions des aides de l’Etat en faveur du solaire thermique sont plutôt favorables à la filière. L’éco-prêt à taux zéro est désormais accessible à tous les Français, sans condition de ressources. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) encourage l’installation des chauffages solaires. Et les primes du dispositif « coup de pouce », dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE), se cumulent dans le cas d’un remplacement d’une chaudière au fioul.